Churchill - Jean Guiffan

Churchill

By Jean Guiffan

  • Release Date: 1977-01-01
  • Genre: Fiction & Literature
  • Size: 2.24 MB

Alternative Downloads

Server Link Speed
Mirror [#1] Churchill.pdf 42,954 KB/Sec
Mirror [#2] Churchill.pdf 47,353 KB/Sec
Mirror [#3] Churchill.pdf 25,568 KB/Sec

Description

« La biographie politique, bien que très souvent tentée, est difficile », reconnaissait Winston Churchill dans la préface du livre qu’il consacrait à son père, Lord Randolph Churchill, en 1906. Elle doit, en effet, éviter plusieurs écueils : le récit louangeur ou apologétique, comme la critique systématique ou le règlement de comptes. Or, admiré ou dénigré, Winston Churchill ne laisse aucun de ses biographes indifférent. L’exceptionnelle longévité de sa vie publique, le rôle prépondérant qu’il a joué à divers moments cruciaux de l’histoire contemporaine, sa très forte personnalité, en font un sujet d’étude passionnant et déroutant à la fois. Quelle image retenir ? Celle du jeune correspondant de guerre, déjà célèbre dans le monde entier à l’aube de ce siècle par sa spectaculaire évasion des prisons Boers, du Premier Lord de l’Amirauté rendu, en grande partie, responsable de l’échec de l’expédition des Dardannelles en 1915, ou du Premier ministre galvanisant le peuple britannique, en 1940, face au nazisme triomphant ?... Celle du parlementaire brillant, mais à l’itinéraire politique en dents de scie, du fervent admirateur de Mussolini devant le principal adversaire du fascisme, de l’anticommuniste viscéral réalisant l’alliance avec Staline, de l’apôtre de l’unité européenne préférant finalement le « Grand large » ? Churchill est tout cela, et bien plus encore. Brossant un portrait sans fard, et sans concessions, de l’un des personnages les plus prestigieux de notre temps, Jean Guiffan replace la personnalité complexe du « vieux Lion » britannique dans le contexte d’une histoire qui se veut, à la fois, explicative et concrète, dégagée des a priori falsificateurs que l’idéologie, le mythe ou la légende impriment trop souvent au discours de l’historien-biographe.

keyboard_arrow_up